Est-ce fait pour moi ?

Il n'est pas toujours évident de se lancer et il nous est facile de trouver tout un tas de raisons de ne pas  nous inscrire…
Essayons d'en traiter quelques-unes.

IMG-20220326-WA0002.jpg

Est-ce bien pour moi ?

La charte du pèlerinage commence par ces points essentiels :

  • L’absence de jugement sur les convictions spirituelles et religieuses de chacun.

  • L’accueil de tous, quels que soient les âges, milieux sociaux, situations professionnelles ou personnelles, qui apportent leurs différences et font la richesse du groupe.

  • La liberté et l’absence de formalisme.

Nous veillerons fraternellement les uns sur les autres, sans jugement, dans le respect de la vérité et du chemin de chacun.

Cette marche sera à notre image : parfois souriante et ensoleillée, parfois triste et difficile. Parfois confiante et sereine, parfois inquiète et agitée. Nous allons parcourir les chemins de notre vie et arpenterons celui de notre relation à Dieu.

IMG-20211121-WA0014.jpg

Et si je ne suis pas très pratiquant ?

Les motivations de chacun d’entre nous sont très diverses. Certains viennent avec des questions précises liées à leur rôle de père, d’époux ou à la place du travail dans leur vie. D’autres viennent simplement pour marcher dans le silence et vivre une expérience conviviale. D’autres encore pour chercher Dieu même s’ils ne sont pas « pratiquants ».

 

Une des grâces de ce pèlerinage est de pouvoir se ressourcer et prendre le temps de confier ses vacances et sa famille à Dieu, de se remettre soi-même devant Dieu.

Une grâce très particulière de ce pèlerinage est de pouvoir partager des blessures, souvent enfouies, entre pères de famille en toute confidentialité sous le regard bienveillant de Dieu. Toute souffrance a sa part d’indicible. Parler de son divorce, d’un enfant qui ne va pas bien, ou de son anxiété au travail est une première étape pour retrouver une forme de paix intérieure. Les confier à Dieu dans la prière ou à un prêtre dans le sacrement de réconciliation, ouvre au pardon reçu ou à donner. Lui seul libère vraiment.

WhatsApp Image 2022-07-02 at 21.08.44.jpeg
WhatsApp Image 2022-07-03 at 20.04.18.jpeg

Ne ferais-je pas mieux d'aller me reposer ?

Commencer par l’essentiel.

Commencer par ce qui donne du sens.

Remettre ses vacances sous le regard de Celui qui nous donne la vie, qui nous accompagne et qui nous aime.

Profiter de cette période de vacances pour retrouver les siens, en toute simplicité, faire le point sur leur besoin, pour leur donner de bonnes choses pendant cette période de détente.

Ne pas arriver auprès des miens avec mes fatigues, me ressourcer spirituellement et physiquement pendant ce pèlerinage, pour arriver dans de bonnes dispositions en vacances, moment privilégié auprès de ceux que j’aime.

Raccourcir cette période d’ajustement.

WhatsApp Image 2022-07-03 at 20.04.28.jpeg

Si je faisais plutôt un bon week-end sportif ?

Tout d'abord, ce week-end est (un peu) sportif : 50 km de marche ; ce n’est pas excessif, on ne les fait pas tous les jours !

Il est rare de prendre le temps de se penser et de se recevoir comme homme, père de famille au sein du couple, avec la femme avec qui on s’est choisi.

L’homme au service de sa femme, de son couple et de ses enfants, a largement de quoi se ruiner affectivement et socialement s’il ne prend pas le temps de se ressourcer. Il a devant lui beaucoup d’écueils et d’obstacles à surmonter, des erreurs à éviter, des blessures et de coups à prendre s’il ne prend pas soin de sa propre vocation d’homme, pour mieux servir les siens et construire sa famille.

WhatsApp Image 2022-07-03 at 20.04.28.jpeg