PPDF_Campement.png
Comment ça se passe ?

Si notre pèlerinage à pied ne commence réellement que le vendredi matin, il faut commencer par rejoindre le lieu de rendez-vous. Pour les pélerins qui viennent du Chesnay qui est à 2h30 de trajet, le départ est fixé au jeudi soir vers 19h. La solution des cars s' avérant trop onéreuse, nous partirons en covoiturage ; les pères de famille disposant d'un véhicule de bonne taille (pouvant transporter plus de 4 personnes avec leurs sacs) peuvent proposer leur véhicule et seront indemnisés en fonction du nombre de personnes transportées. Première nuit de camping donc ; chacun peut apporter une tente ou en partager une (les tentes « 2 secondes » sont appréciées…), ou dormir à la belle étoile.


Le vrai lancement a lieu vendredi matin. Après une messe, nous partons par groupes de 20 sur la route. Nous faisons une pause le matin pour discuter et échanger sur un thème proposé et animé par des « anciens » du pèlerinage. Nous retrouvons les autres groupes pour déjeuner, puis repartons dans notre groupe pour l’après-midi, avec un autre temps de discussion. Nous nous retrouvons le soir sur le deuxième lieu de bivouac, pour une douche revigorante, un barbecue en commun puis un nouveau temps de discussion en groupes à la lumière d’un feu de camp.


Le programme du samedi est similaire, si ce n’est pour la soirée. Arrivant à destination vers 17h, nous déposons nos sacs sur le lieu de bivouac puis nous rejoignons le sanctuaire. Retour ensuite sur le lieu de camp pour un dîner rapide, avant de partir à 20h en procession pour la messe suivie d’une veillée dans la Basilique avec des chants et la possibilité de se confesser. Un temps d’adoration est possible pendant la nuit avec le Saint Sacrement exposé dans la crypte.


Le dimanche matin, après avoir rangé nos affaires et plié nos tentes, nous nous retrouvons à 9h pour un temps de prières et d’enseignement. A 11h, nous participons à la messe dominicale dans la Basilique. Après le pique-nique, nous reprendrons nos véhicules pour rentrer dans nos familles.